bandeau02

Biographie

Julia Knecht est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris mention très bien et du conservatoire de Marseille mention très bien à l’unanimité et félicitations du jury. Elle reçoit le premier prix de la ville de Marseille en 2008 et est Lauréate du concours Premier prix d’opéra des « amis du Grand Théâtre de Bordeaux » en 2015.

Julia débute sa carrière en 2011 et chante le rôle de Fiordiligi dans le Cosi Fan tutte de Mozart à l’abbaye Royaumont dans une mise en scène de Jonathan Miller. La même année, David Levi la choisit pour le rôle de la Princesse dans l’Enfant et les sortilèges de Ravel avec l’orchestre national d’île de France. En 2013, elle crée une pièce de Januibe Tejera « todo mesclado » dans l’émission sur radio france « alla breve » avec l’orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Pascal Rophé. Le chef d’orchestre et compositeur Bruno Mantovani la dirige dans une pièce contemporaine de Elliot Carter « a mirror on which to dwell » avec l’orchestre du CNSM de Paris. Elle enregistre dans le cadre de son mémoire Lloris de ses études un cycle de mélodies « la cendre rouge » de Camille Saint-Saens avec le pianiste Olivier Cangelosi.
En 2014, elle entame une série de concerts à la Nouvelle Orléans avec l’Orchestre Philharmonique de La Louisiane sous la Direction de Nicolas Carter dans le rôle de Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart et dans l’air de Chimène dans le cid de Massenet. La même année, La metteuse en scène Emmanuelle Cordoliani et le chef d’orchestre Gergely Madaras lui attribuent le rôle de Solveig dans Peer Gynt de Grieg à l’opéra de Dijon. Elle est également Mathilde dans Caterina Cornaro lors du Festival de Radio France à Montpellier sous la direction de Paolo Carignani. Elle est très remarquée par le célèbre journaliste Patrick Poivre d’Arvor et Manon Savary dans le rôle de Donna Anna dans Don Giovanni de Mozart sous la direction de Debora Waldman (Opéras en plein air).
Elle crée le récital « Pur Mozart » avec Debora Waldman en 2015( salué par la critique Classique News).
Sa large tessiture et sa voix ronde lui permettent d’aborder des rôles de colorature dramatique comme la Reine de la nuit dans la Flûte enchantée de Mozart qu’elle chantera au Konzerthaus de Dortmund en 2015 et en Chine lors d’une tournée avec l’Orchestre Nouvelle Europe (chef d’orchestre Nicolas Krauze) en 2018. En 2017, elle chante en récital à l’Opéra de Bordeaux lors d’un midi musical et reçoit la médaille de Bronze de la ville. En 2018, la cheffe d’orchestre Alexandra Cravero l’engage à plusieurs reprises dans la Reine de la nuit, la Fée dans Cendrillon de Massenet puis dans les 4 rôles féminins dans les Contes d’Hoffmann avec l’Orchestre de Normandie dans une mise en scène de Karine Laleu en 2018. Elle retrouve l’orchestre du bout des doigts sous la direction d’Alexandra Cravero à Florence où elle incarne le rôle de Juliette dans Romeo et Juliette de Gounod. Elle retrouve la metteuse en scène Karine Laleu pour le rôle de Cunégonde dans Candide de Bernstein lors du Festival Fernay Voltaire. En novembre 2018, elle interprète une pièce de Benjamin Garzia pour cor et voix avec l’Orchestre les Siecles à Soissons.

Aujourd’hui , Julia s’attaque à un répertoire plus vériste comme certains rôles de Puccini comme Madame Butterfly, Mimi, Musetta, Tosca mais aussi Verdien comme Violetta, Gilda etc..Parmi ses projets 2019, elle est soliste dans de nombreux oratorios comme Stabat Mater de Rossini et Pergolese. En Mars, Julia sera artiste invitée par le centre de musique de chambre de Paris pour interpréter des mélodies russes de Tchaïkovski à la salle Cortot.